Aussi près que possible de Van Eyck

2020 sera l’année Van Eyck : le musée des Beaux-Arts (MSK) de Gand présentera une impressionnante exposition, le musée Groeninge de Bruges se concentrera sur deux de ses chefs-d’œuvre, tandis que la cathédrale Saint-Bavon ouvrira un centre d’accueil de haute technologie. Point focal : l’Agneau mystique, qui verra bientôt achevées deux de ses trois campagnes de restauration. Admiré depuis près de 600 ans, il apparaît pourtant désormais sous un jour nouveau. COLLECT a rencontré historiens de l’art, restaurateurs, conservateurs, organisateurs, théologien et artiste qui, tous, expriment leur amour pour Van Eyck.

Les commentaires sont fermés.